Retours sur l'enquête aux communes du Nord

Retour sur l’enquête aux communes inscrites à la campagne départementale des Villes et Villages Fleuris du Nord

Réponses recueillies du 14 avril au 12 juin 2020 – 37 communes participantes

Pourcentage de communes ayant commandé la même quantité de végétaux que d’habitude

Pourcentage de communes pensant maintenir leurs projets de création et d’aménagement initialement prévus



Ces graphiques nous montrent que la grande majorité des communes répondantes va maintenir un niveau minimum de nouvelles plantations végétales cette année. Un peu plus de la moitié d’entre elles seulement va conserver un niveau (quantitatif) équivalent aux autres années. Pour les projets d’aménagement de plus grande ampleur, seuls 40 % d’entre elles pensent pouvoir les mener à bien cette année.

 


Peu de communes ont totalement suspendu leurs activités. La plupart ont mis en place un service minimum, notamment pour la tonte et le désherbage. Cinq communes ont même gardé un fonctionnement identique aux années précédentes.

 

Pourcentage de communes pensant pouvoir rattraper leur retard pour le mois de septembre

Les communes qui n’ont pu maintenir leurs activités habituelles ont pris du retard dans ces postes de travail. Cependant, selon l’objectif qu’elles se sont fixé, trois quart des communes seront revenues à leur niveau d’exigence accoutumé au moins de septembre, en :

 

-          ayant recours à des prestations ou des heures supplémentaires et des emplois saisonniers,

 

-          impliquant les habitants et associations locales,

 

-          priorisant les tâches,

 

-          revoyant le calendrier des interventions,

 

-          paillant les massifs,

 

-          utilisant des gammes végétales moins exigeantes en entretien (vivaces, prairies fleuries…).

 

 

Cette année particulièrement, la majorité des communes attend des conseils de la part du jury départemental mais aussi de la compréhension et des encouragements afin de les aider à repartir sur de nouvelles bases ou des bases plus solides.